Forgeage

1 HISTORIQUE

Le forgeage des métaux date de l'antiquité, bien avant l'obtention de l'acier sous l'aspect liquide. Ce travail était réalisé sans exiger la fusion du métal, son état plastique (pâteux) était suffisant.

Ce procédé a toujours été utilisé pour diminuer la consommation de métal, c'est-à-dire réduire au minimum utile le poids de métal mis en oeuvre pour réaliser une pièce donnée.

Le forgeron date donc de l'antiquité ; son outillage a évolué dans le temps, la machine a désormais remplacé la force musculaire.

2 DIFFERENTS PROCEDES

Les différentes techniques ramènent toutes à la compression d'un matériau entre des outillages au moyen d'un engin qui fournit l'énergie nécessaire à l'opération, ceci afin de lui donner une géométrie définie à l'avance.

On distingue :

le forgeage manuel
le forgeage libre
l'estampage
le matriçage
le refoulement sur machines horizontales

 

Forgeage libre

1 NOTIONS SUR LES LOIS D’ÉCOULEMENT DU MÉTAL

1.1. Loi de la constance du volume

A la perte au feu près, le volume d'un morceau de métal reste constant au cours de la déformation. Ce qui se traduit par Ex+ Ey + EZ = 0

1.2. Loi de moindre résistance

Quand les points d'un solide au stade de la déformation se déplacent dans des directions différentes, chaque point de ce corps pris séparément, empruntera la direction où il rencontre la plus faible résistance.

2 NOTION DU SEUIL DE PLASTICITÉ

2.1. Définition

Lorsque l'on compresse une éprouvette de dimensions données, chauffée à une température déterminée, il existe une force F qui provoque un début de mouvement. Cette force ramenée à l'unité de surface s'appelle le seuil de plasticité

 

Estampage

Tout en gardant les avantages de la pièce forgée, l'estampage va permettre d'atténuer ou de supprimer les inconvénients du forgeage libre. On peut définir l'estampage comme étant le "moulage en phase plastique". Les moules utilisés s'appellent des "matrices". Comme tous les moyens d'obtention de brut, il est nécessaire pour la réussite de l'opération de penser au forgeage dès le stade de la conception de la pièce.

1 PRINCIPE
C'est la mise en forme par choc ou pression d'un lopin métallique intercalé entre les gravures (creux ou relief) de blocs d'acier dur appelés matrices. Sous l'action des forces extérieures, le métal se déforme et remplit les empreintes.Suivant la forme de la pièce à obtenir, on peut être amené à faire subir au lopin de départ une succession d'ébauches destinées à répartir convenablement le métal dans la gravure de finition.

 

Galet

On souhaite désormais fabriquer en grande série le galet ci-dessous en se limitant à l’usinage des seules surfaces fonctionnelles (surlignées). Il est actuellement totalement usinée dans la masse (Matériau : C35). A cet effet, le bureau d’étude décide alors de réaliser l’ébauche de la pièce en forgeage par estampage sur presse à forger verticale (Qualité pièce F normale)

 

Disque

On souhaite désormais fabriquer en grande série le disque ci-dessous en se limitant à l’usinage des seules surfaces fonctionnelles (surlignées). Il est actuellement totalement usinée dans la masse (Matériau : C35). A cet effet, le bureau d’étude décide alors de réaliser l’ébauche de la pièce en forgeage par estampage sur presse à forger verticale (Qualité pièce F normale)

 

visiteurs et robots depuis décembre 2011

magazine web - communique de presse
Referencement Google - agence seo