Procédés de soudage

Le soudage est une opération de micro-métallurgie consistant à exécuter un cordon fondu liant les bords de deux pièces ; il est dit homogène quand ces deux pièces, ainsi que le métal d’apport du joint, ont une composition chimique identique ou voisine, et hétérogène dans les autres cas.

Il constitue un moyen privilégié d’assemblage pour toute construction faisant intervenir des matériaux métalliques. Il s’applique aussi, dans une moindre mesure et depuis plus récemment, aux matériaux thermoplastiques.

Le soudage nécessite un apport de chaleur. Toutes les sources d’énergie peuvent être utilisées : chimique (flammes), lumineuse (laser), électrique ou mécanique.

 

Défauts de soudage

Le niveau de qualité auquel une construction soudée doit satisfaire est défini par un ou plusieurs documents contractuels (code, norme, spécification, cahier des charges...), le plus souvent imposés par le client dans le cadre d'un système qualité mis en place par le constructeur et dans lesquels sont inclues des opérations de contrôle.

Effectuées aux différents stades de la fabrication, ces opérations comprennent successivement :

Les contrôles avant soudage qui ont pour objet de vérifier que toutes les dispositions ont été prises pour que les travaux de soudage se déroulent de façon satisfaisante.

 

Le contrôle des soudures

Les méthodes citées dans ce paragraphe ne sont considérées que dans le cadre de contrôles effectués pendant ou après soudage. Ces méthodes peuvent être :
- destructives,
- semi-destructives
- non destructives.

 

visiteurs et robots depuis décembre 2011

magazine web - communique de presse
Referencement Google - agence seo